DE LA LITHO-THERAPIE.

Depuis la nuit des temps, les hommes et les femmes du monde ont cherché à réduire les maux,  psychique, psychologique, physique, moraux et spirituel qui les assaillent.

Ainsi, dès l’aube du premier matin de la vie ordinaire, nos ancêtres se sont naturellement tournés, vers leurs environnements immédiats pour se soigner, et se soulager de leurs pénibles conditions.

Nous avons utilisé tour à tour, où simultanément les incantations, les rites, les prières, les végétaux, les minéraux, que sais-je encore ?

Lorsque l’humain utilisa le minéral, la litho thérapie était née.

Litho vient du grec « Lithos » qui traduit signifie « pierre », et Thérapie du grec ancien θεραπεία, therapeía « cure », dérivé du verbe θεραπεύω, therapévô (« servir, prendre soin de, et, par extension, soigner, traiter »), issu de θέραψ, théraps (« serviteur »).

(Source Wiktionnaire). 

La Litho Thérapie n'est pas simplement une science, elle est un Art, un Art très ancien.

Au même titre que les médecines, Chinoise, où Tibétaine, pour ne citer qu’elles, et que l’on redécouvre aussi aujourd’hui.

Médecine plus douce, supposant l'humain dans sa globalité.

Un corps et un esprit en symbiose.

Par comparaison,la médecine occidentale a trouvé une limite, car elle ne veut que traiter les sympômes du corps.

Cette limite n’est pas d’ordre intellectuelle, où technologique, loin sans faut.

Elle est la résultante, du fait qu’elle a dissociée, voir niée ce que nous sommes à l’intérieur.

Elle n’a pas compris qu’il y avait nous dedans notre corps physique.

La question pour elle est : sera-t-elle se dépasser ? 

Rebondir, et aller plus avant dans l’acquisition de la connaissance, se transcender diront certains.

Pour ma part, je l’espère sincèrement, pour notre bien a tous.

Mais cela implique plusieurs choses dans cette recherche, pour elle premièrement, et pour nous aussi, dont l’intérêt est éveillé.

Premièrement cela suppose de posséder une bonne dose de curiosité, c’est ici le minimum requis pour commencer tout approfondissement.

Et il est certain que vous en possédez, car vous lisez ces lignes, ce dont je vous sais gré.

Mais il nous faut aussi de la rectitude d’esprit dans l’observation, ce qui ne marche pas pour soi, ne marche pas, c’est un fait, bien plus encore si cela a été avéré à plusieurs reprises, et dans les mêmes conditions.

Et réciproquement ce qui marche, marche !!!!

Mais en gardant en mémoire que ce qui marche où ne marche pas pour moi, marchera où ne marchera peut être pas pour un où une autre. 

Manque encore une chose, importante, c’est de garder un esprit critique, surtout face aux résultas positifs.

C’est à l’usage que l’on jugera l’action d’un minéral sur soi où sur ces proches.

C’est donc une étude, une science naturelle, et un art que de ce guérir avec les pierres et les cristaux.

Associés ou non d’ailleurs avec des simples, (les simples étant les herbes naturelles de nos campagne).

Comment donc, un « caillou » peut il guérir, où du moins favoriser et aider la guérison ?

C’est un vaste sujet, et à ce jour, il soulève encore bien des débats, des passions, des sarcasmes et des quolibets teintés souvent  de suffisance.

Ce que l’on en entend en générale, et qui malheureusement apporte de l'eau au moulin des septiques est :

Les minéraux agissent parce qu’ils sont « magique », magique ils ne le sont pas, du moins pas dans ce sens là.

A leurs tours ils leur est très facile de rétorquer, les effets supposés sont un effet Placebo.

Pour d’autres encore, ils sous tendent que ce n’est que de l’auto suggestion, (un cousin de placebo).

Pour certain, ils ne valent que par la foi que l’on y place, (idée cousine des deux autres).

Certes tout cela est peut être vrai !....

Où peut être pas, d’ailleurs !!

Toujours est-il que les détracteurs non en fait qu’une seule opposition souvent à faire valoir.

Le fameux et méprisant, « ça marche parce que tu y crois !! ».

C’est un peu juste et limité comme argument, même si le fond est assez charpenté.

Il appartiendra donc, à chacun de nous de se positionner avant tout, de la façon qu’il lui conviendra le mieux.

Toujours est-il qu’il vaut mieux, pour ma part, un "mauvais" Placebo, qu’un mal de cheville persistant et des anti-biotiques qui me ruinent l'estomac.

Malgrès tout, ce que nous savons, parce que scientifiquement démontré :

Tous les sujets de l’univers sont en interactions les uns avec les autres, et avec leurs environnements.

Toutes les choses, animaux, végétaux, minéraux compris, émettent un rayonnement électromagnétique, électrique, statique.

Notre planète sur un plan global émet un rayonnement, c’est le champ magnétique terrestre.

Celui-ci est la résultante de la masse de son cœur de fer en fusion et en rotation.

Ce champ comme chacun sait, nous protège des vents solaires à fort potentiel électrostatiques, et gamma.

Si la terre elle –même émet un rayonnement, à combien plus fortes raisons, les choses et les animaux qui la composent et la peuplent.

L’univers lui même émet un champ, appelé par la communauté scientifique « rayonnement fossile », il serai un résidu, un échos du big bang.

Big bang où pas, toujours est-il que quelque chose est là, mesurable, quantifiable, visible.

Et visible à l’œil nu, sur notre télé lorsqu’elle est allumée mais ne capte pas de chaîne.

Ce gris foisonnant de points blancs qui sautent, c’est la résonance électrique du cosmos. 

L’on peut voir ici de façon probante, un exemple d’interconnexion avec l’environnement.

Quoiqu'en disent les septiques, tout est lié !!

Nous sommes nous même issus, nés plus précisément de la poussières des étoiles.

Si intelligent et sophistiqué que soit notre cerveau, sa partie consciente a beaucoup de mal à se souvenir.

Par contre, la partie inconsciente elle, qui travail en tache de fond, se souvient.

C'est la mémoire de nos cellules, et elles très heureusement ne sont pas frappées par la maladie d’Alzheimer.

Il est universellement reconnu aujourd’hui, que tout est vibratoire, puisque possédant de manière intrassèque un rayonnement électrique.

Ainsi donc, si nous émettons une où un ensemble de vibrations et que l’on approche de nous une autre vibration distinct, ici en l’occurrence des roches.

Est-il si difficile de concevoir que ces ondes électromagnétiques, s’inter pénètrent, et inter fluctuent entres elles, et donc agissent entre elles et donc sur nous par voie de fait ?

Cependant il est impératif de garder à l’esprit que si les minéraux, dont nous sommes issues et en grande partie fais, sont une source d’aide à la guérison et au bien être.

Que les indications et les conseils de soins, ici donnés à titre informatif, sur notre site, ne sauraient en rien et en aucune manière que ce soit remplacer les traitements prescrits par votre médecin traitant.

Ceci est un point important, même si parfois les réactions physiques et les réponses du corps au contact des pierres sont spectaculaires et impressionnantes.

Rien n’est acquis encore dans ce champ de redécouverte de ces principes de guérisons.

Nous nous reconnaissons avec humilité comme étudiant de la vie et de ce qui nous est encore secrets.

Les minéraux sont pour nous un émerveillement sans fin de part leurs diversités, leurs splendeurs, et leurs vertus.

S’ils ne sont pas une finalité en eux même, ils sont sans conteste une aide favorable et accessible facilement pour tous.

Ils peuvent permettre à chacun de marcher vers une vie meilleure et plus harmonieuse sur le plan physique et spirituel.

La Pierre d’Ezel, vous remercie d'avoir pris le temps de lire ce texte, et vous souhaite une très agréable visite.